fbpx

AIDEZ À LA PLANTATION DE +60'000 ARBRES

Planter des arbres indigènes au Kenya | par EMAUA

Statut du Projet

CHF 2'945/mois

collectés sur un but total de CHF 5'000

59%

Ce crowdfunding est clos, mais il est encore possible de contribuer pour faire augmenter le nombre d’arbres que nous planterons cette année.

122

contributeurs

Lire l’article Il veut planter 100’000 arbres de plus (nov. 2020) dans 

Le projet

Après la plantation de plus de 30’000 arbres en 2020, nous avons maintenant l’objectif d’en planter 100’000. Nous plantons une majorité d’arbres pionniers, à croissance rapide, et dont les plus vigoureux dépassent 2 mètres en moins d’une année.

POURQUOI DES ARBRES INDIGÈNES?

À l’heure actuelle à l’échelle mondiale, l’immense majorité des projets de reboisement sont d’ordre industriel, avec des essences à croissance rapide, qui sont plantées en monocultures sur des surfaces immenses. Ces essences, comme l’eucalyptus ou le pin au Kenya, ne sont pas locales, et de tels pratiques créent des environnements “stériles”.

Les arbres indigènes vivent en synergie avec la faune et la flore locale et de ce fait il sont plus adaptés à leur milieu, et c’est la raison pour laquelle nous les multiplions. Ils permettent à quantités d’animaux, de champignons, de bactéries et d’insectes de vivre là où les arbres exotiques (provenant d’Australie ou des Etats-Unis) les en auraient empêché. De plus, ils sont liés à énormément de traditions médicinales ou autres, et participent ainsi à la sauvegarde du patrimoine culturel des communautés locales.

Les graines et arbrisseaux sont collectés par nos soins dans un rayon de 100 km, et sont cultivés dans notre pépinière. Là, ils sont repiqués dans des pots en bambou que nous produisons nous-mêmes, avant d’être distribués pour être plantés dans différents projets.

100’000 ARBRES… EST-CE RÉALISTE?

De tels chiffres sont très abstraits. Cependant, si nous réussissons à récolter la sommes nécessaire, nous serons tout à fait en mesure de produire ce nombre d’arbres. Les arbrisseaux arrivent en moyenne à maturité en 3 mois, après lesquels ils sont prêts à être distribués. De plus, le transport des arbrisseaux, qui peuvent l’être par lots de 2’000 sans être abimés, nous permettra d’acheminer 100’000 arbrisseaux en environ 50 trajets.

CONCRÈTEMENT, CELA NOUS PERMETTRA DE:
  • Augmenter considérablement notre production, en passant de 30’000 arbres en 2020, à 100’000 en 2021. Il s’agira de développer nos activités de recherche de graines et d’arbrisseaux indigènes les plus intéressants, de production de substrat (compost) et de pots en bambou, et de recherche de partenaires pour la plantation de nos arbres. Nos partenaires sont des écoles et des habitants de la région intéressés à créer des haies ou à créer des forêts naturelles. Nous envisageons aussi des partenariats avec les authorités de différents “counties”, pour créer des projets à plus large échelle.
  • Augmenter considérablement notre production de fours à haute efficience énergétique, qui permettent de diminuer la consommation de bois des ménages de 2/3 (nous visons une production entre 5 et 8 fois plus importante). Ils permettent aussi de n’utiliser que des fines branches, là où les feux ouverts traditionnels demandent des bûches provenant d’arbres entiers. Finalement d’un point de vue sanitaire, ils font  presque totalement disparaître l’épaisse fumée des cuisines qui peut être vecteur de maladies pulmonaires chez les femmes.
  • Améliorer notre capacité d’enseignement aux communautés villageoises et dans les écoles primaires. Les enseignements se concentrent sur l’importance des arbres indigènes et leurs moyens de conservation, mais aussi sur l’usage de ressources locales et gratuites pour une meilleure autosuffisance alimentaire.
  •  Augmenter le nombre de groupes de paysans qui reçoivent des formations sur l’usage des ressources locales et gratuites pour augmenter leur autosuffisance alimentaire.
REBOISER EN RÉGION TROPICALE: PARMI LES MEILLEURES FACONS DE STOCKER DU CARBONE

Le reboisement en région tropicale est l’une des meilleures façons connues de séquestrer le carbone et de lutter contre le changement climatique. Grâce à leur forte croissance (certaines espèce dépassent les 2 mètres en seulement un an, comme dit plus haut), les arbres tropicaux permettent de stocker beaucoup de carbone dans leur biomasse – c’est-à-dire leur organisme. Depuis 2017, nous avons planté 70’000 arbres de notre pépinière d’arbres indigènes, principalement dans les écoles.

L’ÉQUIPE

EMAUA au Kenya est composée de collaborateurs locaux, des salariés aux compétences diverses allant de l’agriculture traditionnelle à l’ingénierie, en passant par l’enseignement. Ses 10 membres ont permis à l’organisation de développer des activités sur l’entier de la région de Teso North (260 km2, la taille du canton de Genève), et de commencer à développer des activités dans des régions limitrophes.
Les résultats d’EMAUA  tiennent à la forte intégration d’EMAUA dans le tissu et la culture locale ainsi qu’à un mode de travail participatif au sein de l’équipe, ce qui amène motivation, autonomie et efficacité.

UN FONDATEUR SUISSE

Julien Kauer est le fondateur d’EMAUA. Alors âgé de 26 ans (2015), il décide de tout quitter pour lancer un projet d’autosuffisance alimentaire dans une école primaire de Malaba (Kenya), à 40 km du projet actuel. Il y a vécu avec une partie de l’équipe dans les conditions locales, et a appris à parler couramment swahili. Autodidacte passionné par la question de l’agroécologie et la régénération des écosystèmes, il vit désormais entre le Kenya et la Suisse, où il donne régulièrement des conférences et organise avec les 7 membres du comité les activités d’EMAUA Suisse.

L’équipe d’EMAUA Kenya au complet.

Second rang, de gauche à droite: Charles Abuko, Bonface Olusa, Julien Kauer, Iwowo Barasa, Zablon Milengo, Meshak Ekachul. Premier rang, de gauche à droite: Evans Chemiat, Violet Amoit, Maureen Etee, Aserwa Okou, Adams Maase

VOIR D'AUTRES VIDÉOS D'EMAUA

LES SOUTIENS

Vous pouvez aussi nous soutenir par versement unique ou permanent sur notre compte postal: EMAUA Switzerland, Ch. de la Poste 10, CH-1720 Corminboeuf, IBAN: CH63 0900 0000 1412 1588 0

Plantez 300 arbres

Vous permettez à une famille de créer des haies ou une petite forêt, qui lui permettront de bénéficier de tout ce que les arbres ont à donner: fraîcheur, beauté, fruits et leurs branches pour cuisiner!
Vous permettez aussi à EMAUA de s'agrandir, dans l'espoir de développer des projets avec un nombre d'arbres de plus en plus grand.
15.-/mois (12 mois)

Plantez 600 arbres

Vous permettez à une communauté de créer des haies ou une petite forêt, qui lui permettront de bénéficier de tout ce que les arbres ont à donner: fraîcheur, beauté, fruits et leurs branches pour cuisiner!
Vous permettez aussi à EMAUA de s'agrandir, dans l'espoir de développer des projets avec un nombre d'arbres de plus en plus grand.
30.-/mois (12 mois)

Plantez 900 arbres

Vous permettez à une école de créer de longues haies ou une forêt de 4'000 m2, qui permettront aux enfants et professeurs de bénéficier de tout ce que les arbres ont à donner: fraîcheur, beauté, fruits et leurs branches pour la cuisine de l'école!
Vous permettez aussi à EMAUA de s'agrandir, dans l'espoir de développer des projets avec un nombre d'arbres de plus en plus grand.
45.-/mois (12 mois)

Plantez 2'000 arbres

Vous permettez de reboiser 10'000 m2 de terrain, et ainsi d'offrir à tous les habitants alentours leurs multiples bénéfices: fraîcheur, beauté, nourriture, médecine, etc.
Vous permettez aussi à EMAUA de s'agrandir, dans l'espoir de développer des projets avec un nombre d'arbres de plus en plus grand.
100.-/mois (12 mois)
La région dans laquelle nous sommes actifs, le county de Busia: